SITE COMPOSITEUR Chœurs d'enfants, jeunes, adultes Orchestres Projets pédagogiques
Actualités Contes musicaux / Créations Ateliers chant / Écriture / Formation Contact Aller sur le site SPECTACLESUN VILLAGE SANS PAPAS ____________________________________ Conte musical pour choeur d'enfants, trois solistes et orchestre. Livret : FLorence Seyvos Musique et arrangements : Hervé Suhubiette Commande de l'Orchestre Pau Pays de Béarn (Direction Fayçal Karoui) Nous sommes dans un village de province, en 1914. Les pères partent pour la guerre. La vie continue pourtant au village pour Victor, Blaise et leurs amis. Des enfants qui jouent à la guerre dans la cour de récréation, le départ d'un père, la tristesse d'une mère, les longues semaines sans nouvelles du front, un fou, un facteur qui ouvre et lit les lettres pour mieux accompagner les mauvaises nouvelles, une institutrice qui a des poésies plein ses cahiers, un père qui communique avec son fils par la pensée. Un village sans papas raconte la guerre à travers le regard des enfants. Quelques mots de l’auteur… (Florence Seyvos, écrivain) Quand Frédéric Morando (OPPB) m’a proposé d’écrire ce livret, j’ai tout de suite eu envie d’accepter parce que j’aimais l’idée d’essayer d’écrire le livret d’un opéra pour enfants et parce que je gardais un merveilleux souvenir de l’adaptation de La tempête, de la musique et de la mise en scène d’Hervé Suhubiette et du travail enthousiasmant que Valérie Artigas avait fait avec les enfants sur ce spectacle. La seule chose qui m’inquiétait, c’était que je n’avais jusqu’à présent jamais écrit pour répondre à une commande sur un sujet précis. Les séances de travail avec les enfants de la classe de Marie-Laure Roubergue de l’école Trianon sont pour moi des souvenirs précieux, très émouvants, et ont nourri l’écriture du texte. Je me suis mise au travail entourée des bribes de textes écrits par les enfants, que je gardais tout le temps sur ma table, et de notes que j’avais prises issues des échanges avec Frédéric Morando et Hervé Suhubiette. Les personnages me sont venus très vite, et je me suis profondément attachée à eux. Peut-être parce que j’ai passé mon enfance dans une région (les Ardennes) très marquée par la guerre, je me suis aperçue que cette histoire faisait partie de moi depuis longtemps… J’espère retranscrire dans ce texte les émotions sous l’emprise desquelles je me trouvais en l’écrivant. Florence Seyvos.
Conte musical (7 - 12 ans) milieu scolaire, conservatoires, classes FM, chœurs d'enfants
La vie m'a sauté à la figure (ados) La tête dans le sac (ados) Gâteaux et chapeaux (7 -12) La tempête (7 -12) Un village sans papas (7 -12) Le grand manège (7 -12) La grande évasion (7 -12) Rosalune et les loups (solistes) Chœurs mixtes